La prévention des violences sexuelles et sexistes dans les transports en commun 

Les transports en commun sont des lieux propices aux violences sexuelles et sexistes

Informations mises à jour le 26/09/2022

Pour lutter contre les violences sexuelles et sexistes, quel que soit le lieu des faits, un portail de signalement, gratuit et anonyme, est accessible par tchat 24h/24, 7j/7. Un accueil personnalisé et adapté y est assuré par un gendarme ou un policier, spécialement formé.  

Vous vous trouvez dans un train, un bus ou un métro de la RATP ? 

Vous pouvez identifier l'auteur de ces violences, contactez alors le 31 17 ou envoyer un message (SMS) au 31 177 pour recevoir l’assistance de la SNCF, de la RATP ou des forces de l’ordre. 

La « descente à la demande » ? 

La « descente à la demande » constitue également une réponse lors de trajet en bus pour les personnes éprouvant un sentiment d’insécurité en soirée et la nuit.

Le saviez-vous ? 

La France est le premier pays au monde à avoir instauré un délit d’outrage sexiste par la loi du 3 août 2018 visant à renforcer la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Celui-ci permet notamment de verbaliser le harcèlement de rue grâce à une infraction d’outrage sexiste (passible d’une contravention de 4e classe) et de créer des infractions pénales pour lutter contre les différentes atteintes à la personne, notamment envers le public féminin. 

Paramètres d'affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site
light
dark
system